Ce site Internet utilise des “cookies” internes et tiers pour pouvoir vous offrir un meilleur service. Naviguer sur notre site signifie accepter leur utilisation Plus d’informations x

The pleasure island

25 ans d’efforts inutiles

 

The Pleasure Island est l’œuvre vidéo de présentation du festival 2016. Elle est un croisement de spot de pub, de court-métrage, de clip vidéo et de meme. Temporada Alta et Nanouk films se sont associés cette année encore pour donner naissance à cette proposition, véritable coup d’envoi du festival.

 

Chaque année, le lieu de tournage joue un rôle déterminant : si en 2015, c’est la Grèce qui servait de décor, en 2016, c’est au tour du Manhattan de la côte espagnole, Benidorm. L’organisation du tournage de cette vidéo est restée assez semblable : équipe très réduite, intense travail de terrain et forte interaction avec la réalité. L’objectif final était de créer une œuvre à fort contenu artistique.

L’année dernière, il s’agissait d’inviter à une réflexion sur l’Europe. Cette année, le média universel de la vidéo offre un gros plan sur notre pays, la Catalogne ou l’Espagne ; un gros plan qui permet au public des habitués, aux artistes et à tous les autres acteurs culturels impliqués dans le festival de se sentir représentés et de créer une identité propre et collective.

 

Le réalisateur a dit...

L’île des plaisirs ou île enchantée : c’est là que Pinocchio, le célèbre personnage de Carlo Collodi part à la recherche de l’amusement éternel ; là où les montagnes russes interminables, la boisson et le jeu ravissent les enfants qui ont fui de chez eux pour échapper à leurs obligations scolaires. Petit à petit et sans qu’ils puissent rien y faire, ils se transforment en ânes utilisés comme esclaves charriant des blocs de roche nuit et jour.

Contrairement à d’autres pays plus pénétrés de culture, dans notre pays, surtout depuis la crise, la culture ne semble pas avoir d’autre objectif ni de sens que celui de divertir. C’est simplement l’un des nombreux secteurs de l’industrie des loisirs conçus pour déconnecter et s’amuser en passant un bon moment. La création, la recherche ou la culture qui exige un peu d’effort pourraient même être méprisées ou considérées comme un gaspillage.

Ainsi, cette année, pour présenter Temporada Alta, nous avons souhaité une vidéo qui propose un point de vue critique fort, susceptible d’interroger ce que nous considérons comme étant un danger majeur : faire entrer ces thèses dans l’imaginaire collectif en oubliant que s’il y a bien quelque chose que peuvent l’art et la culture, c’est donner le pouvoir à tous et fournir les outils nécessaires pour faire de nous ce que nous sommes et ce que nous serons.

Si la culture de ce pays ne sert qu’à se divertir, à s’amuser un moment et rien d’autre, alors le festival Temporada Alta a échoué et a mené 25 ans d’efforts inutiles.

Salvador Sunyer i Vidal

 

Fitxa artística 

Created by SS

Director   Salvador Sunyer i Vidal
Script Salvador Sunyer and Victor Santacana

Production Designer  Victor Santacana
DOP Oriol Barcelona
Focus Puller Alicia Galiña

Line Producer Andrés Mellinas
Production Assistant Anna Meléndez
Account Manager Sandra Olalde
Copy review and Translator Francisca Torres

Editor Sergi Cameron

Assistant Editor Anna Meléndez

Sound Editor Diego Pedragosa - Iristudis
Sound Mix  Marc Bech - Coser y Cantar

Voice Actress Julie Nash
Graphic Design Tomeu Mulet

VFX Supervisor Bernat Fontanals
Color Correction Lluís Velamazán
DCP Raúl Busquets

Nanouk Films assistant Airam Rodríguez
Nanouk Films Central Commission Sergi Cameron, Ventura Durall, Salvador Sunyer

Special thanks Café Román, Exodo Rental, Acariciando el Aire, Terra Mítica, Mundomar, Aqualandia, Michele Catena, Benidorm Palace, Bitò Produccions i PlayGround

Music  La Leyenda del Beso - Intermedio
Composed by Reveriano Soutullo y Juan Vert
Performed by Orquesta Lírica de Madrid

Produced by Nanouk Films – 2016

Festival Bito en collaboration avec :
Commanditaires officiels:
Sponsors pour les médias:
Les médias officiels:
Parrainé par: