Ce site Internet utilise des “cookies” internes et tiers pour pouvoir vous offrir un meilleur service. Naviguer sur notre site signifie accepter leur utilisation Plus d’informations x
2009

2009

Antoni Miralda

(TERRASSA, 1944)

Il vit le Paris des années 60 où il travaille comme photographe de mode pour le magazine Elle. Les premières œuvres connues de l'artiste sont des œuvres d'assemblage créées à partir de l'accumulation de figurines de soldats en plastique blanc. C'est à Paris qu'il commence à réaliser des projets dans lesquels il introduit le cérémonial de la nourriture à partir de la couleur et de son symbolisme.

Il habite à New York des années 70 aux années 90. Il travaille et s'exprime dans l'espace public, autour du « comestible », comme dans le projet urbain Wheat & Steak (1981) à Kansas City, une métaphore de la récolte, dans le contexte de l'Amérique du nord.
Il faut souligner tout particulièrement le Honeymoon Project (1986-1992). Il s'agissait de la célébration du mariage imaginaire de la Statue de la Liberté et du Monument dédié à C. Colomb à Barcelone, au travers duquel il avait voulu explorer la fusion culturelle entre le Nouveau et le Vieux Monde avec la création, aux dimensions réelles, des monuments du trousseau des mariés. Plusieurs artistes invités ont participé à ce projet et des interventions ont été faites à Nova York, Barcelone, Venise, Tokyo, Paris, Miami, Las Vegas etc.

Avec la chef cuisinier Montse Guillén, il a créé le célèbre restaurant « El Internacional », à Tribeca, New York et, plus tard, le « Big Fish Mayaimi » à Miami River.
Il a été le créateur du Food Pavillon de l'Expo 2000 à Hanovre, à partir du concept de la Culture de l'alimentation. Des œuvres comme la « Infinity Table », « Laptop Altar » et « Llengua de Llengües » (Langue de Langues) ont pu y être admirées. Ce pavillon a été un des plus visités de l'Expo 2000 à Hanovre.
Il vit, actuellement, entre Miami et Barcelone et se consacre au FoodCulturaMuseum. Créé en 2000 par Miralda et Guillén comme un « Musée sans murs », il a comme objectif d'explorer, conserver et diffuser la Culture alimentaire au niveau international.

Miralda-FoodCulturaMuseum compte une longue trajectoire de projets. Parmi eux, il faut signaler en particulier : « Sabors i Llengües » (Saveurs et langues), fondé sur la recherche, la participation collective et la réflexion autour de la richesse gastroculturelle de plusieurs villes : Lima, La Havane (IXe Biennale), Buenos Aires, Sao Paulo (27e Biennale) et Mexico, entre d'autres.

FoodCulturaMuseum est devenu Archive et Fondation privée, à but non lucratif, avec deux sièges, l'un à Barcelone et l'autre à Miami. Les collections FoodCultura y sont conservées et enrichies avec des objets, des graphiques, des audiovisuels, des livres, de la musique, des exemples de langage populaire, des documents, etc.

Festival Bito en collaboration avec :
Commanditaires officiels:
Sponsors pour les médias:
Les médias officiels:
Parrainé par: