Ce site Internet utilise des “cookies” internes et tiers pour pouvoir vous offrir un meilleur service. Naviguer sur notre site signifie accepter leur utilisation Plus d’informations x
2013

2013

Josep M. Oliveras

L’affiche de cette édition du festival Temporada Alta est aussi quotidienne qu’étonnante. Le photographe Josep Maria Oliveras n’a eu besoin que de trois éléments — un mètre de couturière, un fossile et un petit morceau de bois -, pour transposer l’essence de Temporada Alta sur une image. Le personnage principal, assure Oliveras, « qui veut marquer les esprits et émouvoir le plus simplement possible ». Le personnage, ajoute-t-il, est double : « il est à la fois acteur et spectateur ». Enfin, le petit morceau de bois, en bas de l’image, rappelle une scène ou les planches d’un plateau. La première chose qui pousse à réfléchir, c’est ce que représente l’image. « J’ai voulu composer une image forte, fraîche, amusante et élégante, tout ça à la fois », souligne l’artiste. L’autre élément de surprise de l’œuvre, c’est son fond noir : « Le noir est un élément de mystère et de surprise », explique l’auteur.

Même si Josep Maria Oliveras assure que son portrait ne représente pas du tout les masques de la comédie et de la tragédie, on peut trouver une autre œuvre qui joue avec le même esprit espiègle et expérimental de son image : la sculpture d’une femelle babouin et de son petit réalisée par Picasso en 1951, qui utilise une voiture miniature pour faire la tête. L’utilisation d’objets dans les deux œuvres est ludique mais aussi plus profonde que ce qu’elle pourrait sembler au premier regard.

L’affiche Temporada Alta de cette année est une exception. Depuis la naissance du festival il y a 20 ans, la photographie a rarement été utilisée, même si les photographes auteurs des affiches de 2004, 2006 et 2012, sont des poids lourds du milieu artistique catalan : Toni Catany, Joan Fontcuberta et Francesc Torres. L’œuvre de Josep Maria Oliveras est aussi extraordinaire car il a photographié les œuvres que d’autres artistes comme Antoni Tàpies, Narcís Comadira, Frederic Amat et Santi Moix ont réalisé pour les éditions précédentes du festival. Avec cette commande, Oliveras a donc sauté des deux pieds dans l’arène.

 

Avant ce portrait fondamental pour l’affiche du festival Temporada Alta, Oliveras en a réalisé d’autres, totalement différentes. L’année dernière, Oliveras a exposé à la Casa de Cultura de Girona, une série de portraits du sculpteur Torres Monsó. Alors que ceux-ci ont un côté baroque, le personnage créé pour l’affiche, lui, repose sur une économie de moyens. Alors qu’il manipulait et déformait le visage du sculpteur, l’homme (ou la femme) de l’affiche du festival rappelle un visage dessiné par un peintre en quelques gestes rapides.

Josep Maria Oliveras travaille depuis longtemps dans le domaine de la photographie professionnelle, de l’édition et en tant que commissaire d’expositions. L’affiche réalisée pour le festival Temporada Alta constitue une approche plus personnelle de son travail. « Depuis deux ou trois ans, j’essaie de ne pas travailler aussi souvent sur commande et de me tourner vers un travail plus personnel, autour de mon approche de l’image », déclare Oliveras. Tout en continuant ses expériences en quête d’un langage et d’une poésie personnelles, l’artiste n’est pas étranger à la réalité qui l’entoure. « J’ai les mêmes inquiétudes que la plupart de mes concitoyens », souligne l’artiste. « Nous vivons une période difficile et douloureuse ».

En plus d’être devenu l’image du festival Temporada Alta, le personnage de Josep Maria Oliveras sera visible dans une exposition du Bòlit, le centre d’art contemporain de Girona, à l’automne prochaine. Il sera accompagné de deux vidéos de Perejaume et d’une installation vidéo de Javier Pérez. « L’œuvre est conçue pour s’adapter à différents formats. Seules les dimensions et le fond noir sur lequel se détache le personnage sont importants ». Ce noir de théâtre, cette obscurité qui précède toujours le spectacle…

 

Antoni Ribas Tur

Festival Bito en collaboration avec :
Commanditaires officiels:
Sponsors pour les médias:
Les médias officiels:
Parrainé par: